webleads-tracker

Web Lead Generation : marketing B to B, generation de fichiers prospects

Les CMO plus inquiets que les analystes






Selon une récente étude co-produite par Canon et le Chartered Institute of Marketing, une très large majorité de responsables marketing est convaincue que leurs budgets vont baisser en 2012/2013. En contradiction avec les analyses de la plupart des spécialistes.
Les CMO plus inquiets que les analystes
L'étude CIM, conduite depuis plusieurs mois auprès de plus de 1 700 marketers sur l'avenir de leur fonction, apporte des conclusions en décalage avec les prévisions publiées ces derniers mois.

85% des décideurs interrogés affirment que leurs budgets marketing pourraient baisser en 2012/2013. Et 82% déclarent qu'2012 la priorité stratégique sera de se donner une capacité à intégrer les différents canax du marketing. Cette dernière réponse est une demi-surprise, puisque la cross-canalité est l'un des sujets majeurs dans toutes les études, notamment celle d'IBM, même si les décideurs marketing mettent habituellement en avant la mise en place d'une politique social marketing, ou le Big Data par la segmentation.  Ainsi, Accenture a récemment publié que 41% des répondants plaçaient les solutionsde customer analytics , c'est à dire les techiques permettant de mieux connaître le marché, les clients et leur comportement (au moment de l'achat, sur le web etc.), comme investissement prioritaire pour les prochains mois.

La première réponse, en revanche, s'oppose à la plupart des prédictions des spécialistes de ces derniers mois. A commencer par celle du Gartner Group, pour qui le marketing va progressivement s'emparer d'une partie des budgets IT pour soutenir ses besoins d'analyse de marché et de production de données pour la Direction Générale. Dans un autre style, Marc Benioff, le visionnaire patron de Salesforce, affirme que le marketing va occuper une position de plus en plus centrale dans l'entreprise - position légitimée par l'exigence croissante de visibilité pour l'entreprise et amplifiée par l'effet medias sociaux.

Aussi, que doit-on penser de la prudence des CMO quand à leurs budgets 2012/2013? Elle est probablement l'expression de leur expérience: jusqu'à présent, toute crise économique s'est traduite par une baisse des budgets marketing, le marketing étant une fonction support qu'il est facile de sacrifier à l'autel de la rigueur. In fine, qui a raison? Acteurs ou experts? Je vous donne rdv dans un an pour déterminer ce qui, de l'intuition des professionnels ou de la logique des analystes, aura vu juste.



Source : http://www.emarketing-b2b.com/Les-CMO-plus-inquiet...





Les News